Lequel choisir entre VTC et Taxi dans le cadre d’une création d’entreprise ?

formation vtc à lyon

Vous avez décidé d’œuvrer dans le service de transport et vous hésitez entre la création d’une entreprise de VTC ou de taxi ? Vous avez  raison d’hésiter car ces deux services présentent de nombreuses similarités. Découvrez dans les lignes qui suivent les différences entre les deux entreprises et vous pourrez ensuite prendre une décision plus réfléchie.

Quand est-il des clients ?

Le taxi existe depuis bien longtemps de que le VTC. Il s’agit d’un transport d’urgence car les clients le sollicitent surtout lorsqu’ils ne veulent pas arriver en retard à un rendez-vous, au bureau ou encore à une réunion. Pour eux, il s’agit d’une alternative plus intéressante aux transports en commun car il n’y a pas lieu d’attendre et l’on est transporté directement à l’endroit souhaité. La plupart du temps, les taxis attendent à proximité des écoles, à la sortie d’une gare, à l’aéroport ou encore à proximité des commerces. Dans ces endroits, on trouve des parking réservé aux taxis. Toutefois, le taxi peut être hélé dans la rue et les clients sont habités à cette technique de  sollicitation. D’ailleurs, les taxis se reconnaissent facilement grâce notamment à la présence d’une enseigne lumineuse sur leur toit.

Le VTC est un service de transport récent et pour en profiter, il faut faire une réservation. Cette action peut se faire par téléphone, directement au bureau de l’entreprise de VTC ou en encore sur le site internet de cette dernière. Ainsi, vous ne pourrez pas héler une voiture appartenant à une entreprise de VTC dans la rue. Certes, demandez un VTC est plus compliqué de faire appel à un taxi mais ce nouveau service offre une gamme plus riche. Auprès d’une entreprise de VTC, vous pouvez demander une voiture de luxe, une voiture privée et l’offre ne s’arrête pas là. Le confort sera également au rendez-vous car l’entreprise de VTC s’assurera que vous serez parfaitement à votre aise. En plus du confort optimale conféré par la voiture, vous bénéficierez également d’autres serices en sus comme des boissons, de la lecture (magazines, romans…) ou encore un siège bébé si vous en faites la demande. Pour faire simple, si le taxi privilégie l’urgence, le VTC met en avant le confort et le luxe.

Quelles règlementations pour les taxis et les VTC ?

Les taxis sont obligés de respecter les tarifs affichés par l’horodateur et le nombre de places ne doit pas excéder 8. En revanche, le VTC est totalement libre de fixer son tarif en fonction de l’étendu et de la qualité des services fournis. Ainsi, si le prix est connu à l’avance  pour les VTC, ce n’est pas le cas pour les taxis car c’est l’horodateur qui le définit à la fin de la course. Par ailleurs, les voitures exploitées par une entreprise VTC peut comporter 4 ou 9 places. Ainsi, l’entreprise est en mesure de mieux répondre aux attentes de ses clients.

A la différence des VTC, les taxis peuvent emprunter les voies de bus et peuvent stationner devant les aéroports et les gares à des emplacements réservés. Ceci n’est pas le cas pour les VTC qui doivent fonctionner avec un système de réservation. Autre chose, le chauffeur de taxi peut réaliser des courses en passant par une plateforme de VTC alors que le VTC ne peut pas réaliser des courses de taxi.

Le côté juridique

Pour exercer le métier de taxi, il faut prévoir le paiement d’une licence coûteuse. En contre partie, le taxi profite d’un fonctionnement plus flexible car la réglementation l’autorise. En revanche, le VTC ne paie pas une licence onéreuse. Ainsi, pour rester dans la course, il doit offrir un service qualitatif et sur mesure.

Par ailleurs, pour accéder au métier de taxi ou de VTC, il faut être titulaire d’un permis B depuis au moins 3 ans. Il faut également suivre une formation spécifique en fonction du métier de transport de son choix. Si le taximan doit détenir un certificat de capacité professionnelle, le chauffeur de VTC doit avoir une autorisation de transport et être en possession d’une carte professionnelle VTC. Il doit ensuite s’inscrire au registre VTC et détenir une licence DRE de transport de personnes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*